en | fr

Migrations et conflits

Ce travail de recherche porte sur les parcours migratoires et les modalités d’entraide économique des Sri Lankais à Paris. Haut lieu de circulation et d’échanges, point nodal de flux migratoires, le quartier de La Chapelle est observé comme une portion d’un vaste espace diasporique, en fixant le regard sur ce lieu tout en restant sensible à l’existence de liens transnationaux.

Nous y suivons la circulation des gens, des marchandises, des informations, mais aussi des dettes et des conflits. Chacun des points de vue de ce travail - matérialisés par quatre chapitres ethnographiques qui nous mènent successivement au Sri Lanka, à La Chapelle, puis au cœur des formes de crédit tournant et de transferts d’argent - nous révèlent l’omniprésence des rapports de dette, qui créent des obligations et des liens de dépendance, et sans laquelle les migrants ne pourraient circuler.

En révélant l’entrelacs des relations sociales effectives mobilisées par les migrants dans des situations particulières, Philippe Gazagne démontre la complexité des relations qui existent entre migrants et questionne l’image d’une communauté intégrée par de forts liens de solidarité. Il met en évidence la manière dont protection et exploitation s’imbriquent inextricablement dans le quotidien des personnes qu’il a rencontrées et observées.

En attendant la publication prochaine de cet ouvrage complet, un article intitulé "Les Tamouls de La chapelle - Entre solidarité et dépendance" a été publié dans la revue "Hommes & Migrations" n°1291, mai-juin 2011.

 


Dettes et migrations: du Sri Lanka à Paris

Modalités d'entraide financière en contextes incertains

 

Projet de recherche

Réalisation suivante >>